top of page
Les Posts

Se Sur-adapter n'est pas bon pour nous


La plus grande liberté qu’on puisse avoir à l’heure actuelle, en ce 1er quart de siècle, est de ne pas s’adapter - ou se sur-adapter à la société.

C’est la seule issue possible pour les êtres humains, la biodiversité, le milieu de vie dans lequel nous vivons et la protection maximale des ressources et leur « non-exploitation »

Ne pas s’adapter, cela veut dire créer autre chose, autrement. C’est une attitude profondément créatrice pour s’extraire d’un système défaillant qui pousse l’Humanité à des extrêmes destructeurs dans TOUS les domaines.

 

C’est la clef n° 1 :  Ne Plus Nous Adapter, ou nous sur-adapter, Au Système,

Ne plus nous adapter aux injonctions destructrices de la société,

Construire des vies dans la justesse et non dans la démesure,

Ne plus se mettre individuellement en situation d’obligation de sur-adaptation à des injonctions défaillantes,

Désapprendre la sur-adaptation et apprendre la vie au plus juste pour ne plus être en porte à faux permanent avec nous-même.

C’est vital pour nous-mêmes : avoir une vie plus sereine et un rapport direct avec l’ensemble de notre milieu de vie,

C'est vital pour nos enfants : qu’ils ne soient pas des esclaves asservis, mais des êtres vivants, Vivants.

C’est aussi le moyen d’éviter notre propre autodestruction.



 

3 vues

Comentários